Band of Brothers

Le Forum des passionnés de jeux d'histoire avec figurines, wargames et jeux de plateau


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Et pour quelques bottines de plus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Et pour quelques bottines de plus ! le Ven 4 Déc - 10:24

Dans nos précédentes aventures, nous avons laissé Betty partir en train vers l'ouest, Josh le boss des Outlaws seul maître de Olaftown, et Pamela Zalando trop contente d'avoir tué un Outlaw après 176 cartouches.

C'est la fin de nos aventures ???

NOOOOOON !!!

Car Josh est bien décidé à montrer qu'il est le vrai, mais vraiment le vrai de vrai, chef de Olaftown.

Petit tour d'horizon de la ville.



La gare est toujours là. C'est bien, ils ne l'ont pas démontée. Car la ville c'est agrandie depuis.



Rhoooo… le beau bâtiment tout neuf. C'est celle du maire, bien évidement (nous sommes en Amérique après tout, pays où on aime montrer qu'on a la plus grosse).



Le patron du saloon, avec deux nouveaux tonneaux de Whiskey livrés ce matin, et son premier client.



Monsieur le docteur, qui se demande s'il va vraiment aller à la pèche, vu que la dernière fois il y a eu du barouf dans le patelin.



Le chef de gare, qui encaisse les tickets.



Tient… la vieille pute de la dernière fois. On dirait qu'elle breafe une nouvelle.
- Le truc, c'est de ne pas te faire prendre en otage. Ca ramène plus de clients, c'est vrai, mais faut arriver à passer entre les balles avant.



Le conducteur de la loco, qui vient refaire le plein de… Et le journaliste.
- J'ai jamais vendu autant de numéros qu'après la fusillade de la dernière fois. Mais je vais parler de quoi maintenant ? Et si je faisais un article sur les trains qui arrivent à l'heure ?



Le joueur de violon, qui est revenu dans la ville, et le sheriff devant son bureau.
- La tête de ce joueur de violon me dit quelque chose. Où je l'ai vu déjà ?



Et enfin, le même promeneur nonchalant. Pour l'instant, c'est encore calme.



Et là, ma bande. Pamela Zalando et quatre citoyens dévoués à sa cause (qui consiste à changer de bottines tous les matins quand même). Deux revolver et deux winchesters.



Josh, le bad guy de l'histoire, et quatre de ses truands, tous armés de révolvers.

Reprenons donc l'histoire où nous l'avons laissé.

Miss Zalando s'est promis d'acheter de nouvelles bottines pour fêter son premier Outlaw flingué. Elle va donc envoyer sa commande de bottines, ainsi que l'argent qui va lui permettre de régler la facture. Mais Josh, par un plan machiavélique, est bien décider à contrecarrer ce projet.

L'objectif des Outlaw est de sortir le butin de la table de jeu, butin que porte… un citoyen. Pas de bol Olaf. Il lui faudra donc flinguer le porteur du butin, le ramasser, et le sortir de la table.

Quant à Pamela, son objectif est de faire traverser un message, la commande de bottines, jusqu'à l'autre côté de la table. Et le porteur du message est ???



Voilà le veinard. Un citoyen lambda, sans arme, qui va passer la partie à éviter les balles. Autant vous dire qu'il ne fait pas des envieux !!!



Les citoyens sont à un bout de la ville. Le porteur du butin (second sur la photo, avec le marqueur tête de mort) et le messager (troisième sur la photo), encadrés par deux honnêtes citoyens.



Deux Outlaws sont postés à l'entrée de la ville.



Deux autres à l'autre bout de la ville, de l'autre côté de la voie de chemin de fer (rhooo le traquenard qu'on voit pas à 100 miles à la ronde).



Pamela Zalando avec un citoyen sur le toit du Marshal's office, et le boss des Outlaws sur le toit de monsieur le maire (qui a de drôles de fréquentations quand même). Ca, c'est pour ceux qui avaient peur qu'il n'y ai personne sur les toits. Une habitude bien ancrée dans les traditions de Olaftown à présent.

Mais faisons parler la poudre à présent.



Je fais avancer mon messager et mon porteur de butin à droite du Marshal's office, couvert au niveau du train par un autre citoyen. Les deux Outlaws pointent le bout de leur nez en grimpant sur le train. Les paisibles PNJ ne se doutent pas encore de l'enfer qui va embraser leur petite ville.



Le duel de pistolets commence sur les toits. BAM… BAM… BAM… Pas beaucoup de dégâts, mais Josh semble avoir un problème de revolver.



Le blondinet et le second Outlaw (appelons le Billy) se pointent derrière le Marshal's Office, où mon autre citoyen essaie de les retenir par un duel au revolver. Billy semble lui aussi avoir un problème de revolver. Ca s'annonce bien pour moi !

Mais nous sommes à Dead Men's End. Et tout peux basculer en un instant !!!



Je ramène mon monde vers le train, pour couvrir mes p'tits gars. Vous l'aurez compris, mon but est de traverser la table en longeant la ligne de chemin de fer. Bim, une balle dans le bras du citoyen.
- Pamela, ils m'ont eu les salauds.
- Tu crois pas qu'il y a plus important que tes petits problèmes égoïstes. Pense un peu à mes bottines !!!



Je me pointe vers la gare, et là… tataaaaa ! P'tain les Outlaws. Ca pète dans tous les sens. Le premier Outlaw saute du wagon de charbon et vide son chargeur, le second étant dans le wagon de marchandises et tire entre les lattes. Un de mes citoyens se fait surprendre au milieu de la rue, le messager est sous le porche de la maison du fond, tandis que le porteur du butin est sous le porche, à droite (avec le marqueur tête de mort). Vous vous demandez sans doute quelle combinaison savante m'a amené à rapprocher autant mon porteur de butin ? En fait j'ai oublié qu'il avait ça… Lol ! Je vais faire comment pour le sortir de ce pétrin maintenant ?

Le journaliste déchire rageusement les pages de son calepin sur lesquels il avait écrit son ébauche d'article sur les trains.
- Génial, ça recommence. Je vais exploser les ventes de mon numéro de demain !!!



Ben ça a pas manqué. Je me suis fait flinguer mon porteur de butin. Il n'y a plus qu'à ramasser le pognon et courir jusqu'à la sortie pour les Outlaw. Mais que je suis con… mais que je suis con… mais que je suis con…



Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Mon messager court comme un taré (avec la carte qui donne une quatrième action, qui est un mouvement, d'où les quatre pas)… zoum… en soulevant un nuage de poussière. Il ne l'a pas vu venir le Outlaw celle-là.
- J'y suis presque… j'y suis presque… j'y suis presque… p'tain je vais sauver ma peau !!!



Pendant ce temps là, le firefight continue de plus belle dans mainstreet. Mon citoyen a sauté du toit (deux bangs à présent) tandis que le second a traversé le Marshal's Office pour se trouver nez à nez avec le blondinet. Rhaaaa… la tension est à son comble !!!



Mais Josh n'a pas dit son dernier mot. Il court jusqu'à l'autre bout du toit et…limite de portée de son pistolet… BAM BAM ! Une balle dans le chapeau du messager (ouf), une autre balle dans l'épaule de mon messager (ouille). Un bang pour mon gars. Il n'aura pas réussi à éviter les balles.



L'autre Outlaw se rapproche et PAN ! Très bon résultat. Un second bang et un test de cran… que je plante. Mon messager est couic (il n'avait que trois de blessure). Ca pu du boudin pour miss Zalando, qui a peur pour ses bottines.



Va falloir que je récupère tout ça. J'avance mon citoyen entre le blondinet et Billy en espérant en flinguer au moins un des deux (eux aussi ont trois de blessure). Alors Billy (qui est au fond de la photo), qui a traversé la rue pour tenter d'intercepter le messager, se retourne et… meeeeerde… encore enrayé ce p'tain de flingue. Il a eu chaud mon citoyen, parce que tout le monde est à moins de 10cm !!!



Pamela accourt comme une folle et… c'est pas vraiiiiis… moi aussi j'enraye mon pistolet. L'Ouest est sauvage, mais terriblement débile aussi par moment. En tout cas dans Dead Men's Hand. Le marqueur tête de mort au fond, c'est le message qui est tombé. Le butin étant la tête de mort sous le porche à gauche.



La mêlée devient générale. Le Outlaw met une balle dans miss Zalando (t'as pas réussi à la flinguer… tralalaaaa) et ramasse le butin. Et tout ça pour se faire flinguer à son tour par je sais plus qui. Les balles fusent de partout, impossible de suivre. Si ça se trouve, il s'est cassé une côte en se baissant pour ramasser le butin, côte qui lui a percé une artère, et il est mort d'une hémorragie en moins de deux secondes. Tu peux mourir en héro, et des fois t'as des morts bêtes…

Tout est à recommencer.



Et pendant ce temps là, du côté de la maison de monsieur de maire. Billy répare son pistolet et tire… clac… il nous refait un 1 ! C'est le troisième 1 qu'il nous fait en quatre tours, on était mort de rire. Billy regarde la crosse de son revolver.
- Made in China ! C'EST QUOI CE MATERIEL DE MERDE !!! Les Chinetoques sont bons pour les blanchisseries, mais alors pour les produits manufacturés !!!



Rien n'est perdu ! Un second citoyen fonce pour récupérer le message, soulevant encore une fois un nuage de poussière.
- Court Forrest, court !!!



Josh saute la barrière et PAN ! Forrest, qui avait déjà deux bangs (ils ne sont pas sur la photo précédente parce qu'il courait plus vite que le son), s'en prend un troisième. Encore un bang et il est couic lui aussi. Fin de tour, le stress est à son comble. J'avais déjà fait pipi dans ma culotte tellement j'ai ri, je chie dans mon froc à présent, tellement j'ai peur. C'est un vrai nid de microbes mon pantalon maintenant !



Le Outlaw gagne l'initiative, active son boss et… clac. Le revolver s'enraye ! De rage il jette son revolver contre le mur et se promet de ne plus acheter que du matériel américain. Mon p'tit gars bouge, ramasse le message et sort de la table de jeu.

L'objectif des citoyens est rempli… mais c'était à un poil de cul près. C'était tendu comme un slip encore une fois. Il y a des parties de Dead Men's Hand qui sont bouclés en 20 minutes, celle-ci nous a tenu en halène 3 heures, et j'espère vous aussi (en halène, pas trois heures !).



Photo des macchabées. Deux citoyens et un Outlaw. Sur les huit personnages qui restaient encore en vie, cinq étaient à une blessure de la mort. C'est vous dire la violence des duels.



Folle de joie, Pamela Zalando fait exploser sa joie comme seuls ils savent le faire dans l'Ouest : en traversant la rue principale en trombe, tout en vidant son chargeur au hasard (tuant au passage un coyote qui fera l'objet d'un prochain article de CNN). Tout le monde est content :
- Pamela Zalando a passé sa commande de bottines.
- Le journaliste a un nouvel article à vendre.
- Le patron du saloon a sauvé son whisky.
- Le médecin a à nouveau vidé son stock de pansements (mais n'a toujours pas de poisson à bouffer).
- Le joueur de violon a réussi à arriver à l'autre bout de la ville sans se faire arrêter.

Tout le monde est content ???

Noooooon !!!

Je crois que Josh…

TO BE CONTINUED



Dernière édition par Le Glaude le Sam 5 Déc - 21:30, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Excellent une fois de plus ... Bravo Claude. Je me suis régalé en lisant cette nouvelle aventure de "miss Zalendo". Dès que possible je poste cette histoire sur le forum Studio Tomahawk. Excellent le titre.


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur
excellent le Glaude t'a jamais pensais faire des BD Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur
Une fois de plus un grand moment de jeu chez les Bobs.
Bravo Exclamation Exclamation Exclamation
Vivement la suite ...
cheers

Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour les encouragement les copains Very Happy

Ca encourage à être encore plus débile tongue

En plus, je ne fume rien, ne bois rien et n'avale rien d'illicite. C'est 100% bio comme connerie flower

A très bientôt, pour la suite des folles aventures à Olaftown lol!

Voir le profil de l'utilisateur
Au fait Claude, c'est quoi ? "Les paisibles PNJ" scratch


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur
Olaf a écrit:Au fait Claude, c'est quoi ? "Les paisibles PNJ" scratch

PNJ ça veux dire "Personnage Non Joueur".

Et paisible, ça veux dire : qui va se prendre une balle ou un coup d'épée d'ici trois tours". Tu peux vérifier dans ton dico Laughing

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum