Band of Brothers

Le Forum des passionnés de jeux d'histoire avec figurines, wargames et jeux de plateau

Dans le jeu, il y'a deux sortes de joueurs : Ceux qui critiquent les règles, les amendent ou les restreignent pour masquer leurs incompétences sur le terrain à gérer l'ingérable. Ceux qui par leurs talents trouvent des solutions tactiques face à chaque défi (parfois dans la douleur de la défaite). Cpt. Miller

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

1809 en Carinthie ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 1809 en Carinthie ... le Ven 13 Nov - 10:09

Après avoir joué un certain nombre de petits scénarios, forts plaisants, nous avons décidés de les mettre en ligne, de manière à permettre à d'autres joueurs de s'amuser, ou de s'en inspirer. En voici déjà un.

Situation de départ :
1809 en Carinthie. Suite à l'avance de Napoléon vers Vienne, l'armée autrichienne en Italie a reçu l'ordre de revenir dare-dare protéger la capitale. L'armée d'Italie du prince Jérôme lui colle au train. Les franco-italiens finissent par rattraper l'arrière-garde adverse, bien décidés à la détruire, ou du moins à lui faire le plus de mal possible.

Terrain de jeu :
Je n'ai pas fait de plan, juste fait ça à l'inspiration. Inspirez-vous des photos. Seuls impératifs, des collines de chaque côté, une rivière qui serpente au milieu, un pont qui l'enjambe et une poignée de villages. Pourrissez le terrain, on est en montagne. La surface de jeu est 90X120 dans le sens de la longueur.

Effectifs :





Placement initial :
Français : rien, ça entre au tour 1.
Autrichiens : Division Nordmann. C'est pas grand-chose, faut faire avec ! Ils se placent n'importe où, à plus de 20cm de la zone d'entrée du joueur français.

Renforts :
Tour 1 : France divisions Legrand et Meunier par le bord de table français, à 20cm de part et d'autre de la route.
Tour 4 : Autriche division Hohenlohe par le bord de table autrichien.
Tour 5 : France division Molitor par le bord de table français, à 20cm de part et d'autre de la route.
Tour 7 : Autriche division Kottulinsky et général en chef Hiller par le bord de table autrichien.
Tour 8 : France division Fontanelliet général en chef Jérôme par le bord de table français, à 20cm de part et d'autre de la route.
Tour 10 : France division Pully par le bord de table français, à 20cm de part et d'autre de la route.
Tour 11 : Autriche division Hesse-Homburg par le bord de table autrichien.
Tour 16 : fin de partie !

Objectifs :
Faites ça au juger, de toute façon les Autrichiens vont perdre à Wagram ! Le pont et le village sont essentiels pour retenir les Français. Si en plus, ces derniers arrivent à encercler et détruire un corps Autrichien, c'est tout bénéfice. Le scénario laisse de toute façon suffisamment d'opportunités de manœuvre, et donc de choix, pour permettre à l'un ou à l'autre d'imposer le rythme à son adversaire. Le scénario se termine à la tombée de la nuit, fin du tour 16. Si à cet instant, l'Autrichien est en mesure de se replier en bon ordre, il peut s'estimer vainqueur. Si le Français a pris le pont et le village qui le jouxte, il peut également s'estimer vainqueur. Un scénario qui ne fera que des heureux, mais mettra les nerfs des deux joueurs à rude épreuve.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: 1809 en Carinthie ... le Ven 13 Nov - 11:03

Alors… En tant qu’Autrichien, je décide de défendre loin devant, les grenz dans le village avec les hussards en soutient. Les deux régiments de ligne tiennent le pont. Mon but est de retarder le Français autant que possible. A quatre contre un, le Français décide de ne pas faire dans la finesse mais de charger tout droit et, avec la cavalerie légère, de déborder par sa gauche.



La manœuvre du Français réussit amplement. Le régiment de grenz est repoussé du village. Dans sa retraite, il est chargé par la cavalerie légère du général Meunier et balayée du champ de bataille, malgré le soutien des hussards autrichiens. Plus de grenz…



Le Français poursuit son attaque et aborde le pont, tout à débordant ce dernier par la gauche avec la cavalerie légère. Perso, j’aurais pris le gué, sur la droite, et titillé l’Autrichien. Ce dernier a eu le temps d’appeler les renforts.



Les tirailleurs italiens du 3ème régiment de ligne italien engagent les Autrichiens de l’autre côté de la rivière.



Les renforts autrichiens de la division Hohenlohe montent en ligne, obligeant les Franco-Italiens à s’engager un peu plus.





A l’aile gauche française, la division Pully fait face à ce qui reste des hussards de Lichtenstein.



Il faut prendre ce pont mon général ! Le 4ème régiment d’infanterie légère du général Legrand se lance à l’assaut. L’infanterie regiment Jordis l’accueil de son feu… un feu meurtrier qui cloue sur place les Français. Ces dernier refluent en désordre et ne reparaîtront plus de la journée. Premier assaut français repoussé.



Les renforts français arrivent enfin. La division Molitor prolonge la ligne française sur sa droite pour déborder la ligne adverse. La division autrichienne Kottulinsky monte également en ligne. La colline va être âprement disputée.





L’artillerie française a fini par repoussé les Autrichiens du village, laissé libre. C’est au 26ème régiment léger de traverser le pont, jonché de cadavres. Il bifurque sur sa droite pour soutenir ses camarades, aux prises avec les Autrichiens le long de la rivière.



Situation générale. Le Français pousse l’Autrichien et lui impose l’action. Mais sur la gauche autrichienne, la division de cuirassiers Hesse-Homburg monte en ligne. Sur la droite autrichienne, la division Meunier a traversé la rivière et commence à déranger ses adversaires. Mais les Autrichiens ont repris le village, abandonné par les Français.





Les dragons de la division Pully se placent derrière la cavalerie de Meunier.



La garde italienne arrive en renfort. La bataille fait rage.



Les cuirassiers autrichiens arrivent au contact de la division Molitor. Ils vont charger l’infanterie et la batterie à droite et les balayer au premier contact. L’aile droite française est en l’air, renversant totalement la bataille.



Les cuirassiers de Hesse-Homburg sont à présent sur les arrières de la division Molitor, à portée de charge de la garde de la division Fontanelli. Le prince Jérôme est obligé d’arrêter l’attaque.



La nuit tombe enfin, au grand soulagement du commandement autrichien. Les cuirassiers ont momentanément rétabli la situation, permettant aux Autrichiens de se replier en bon ordre. Les Français n’ont pris que le pont et n’ont pas encore réussi à prendre pied de l’autre côté de la rivière. Ils constateront le lendemain l’abandon du village par les Autrichiens, à la poursuite desquels ils se lanceront à nouveau. Les pertes auront en tout cas été plus importantes du côté autrichien que du côté français. Petite victoire autrichienne donc !

Merci Cricri Wink

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: 1809 en Carinthie ... le Ven 13 Nov - 12:04

En effet, un scénario vraiment sympa. Des choix tactiques intéressants avec des possibilités de manoeuvres là aussi intéressantes.
Et pour ne rien gâcher, un compte-rendu digne des "Grandes Batailles du Passé".


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: 1809 en Carinthie ... le Ven 13 Nov - 17:19

he he... super mon p'ti Glaude, tu les sorts d'ou Cool tous ces Autrichiens et ces Italiens ...tu peins la nuit.. impressionnant.
Beau CR et belle bataille....ça me démange dans refaire une.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: 1809 en Carinthie ... le Sam 14 Nov - 23:07

Gillou a écrit:he he... super mon p'ti Glaude, tu les sorts d'ou Cool tous ces Autrichiens et ces Italiens ...tu peins la nuit.

Ca fait 10/15 ans que je les ai. J'ai aussi du Wurtembourgeois et du Bavarois.

Et c'est quand tu veux... Grosse Vache Wink

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum