Band of Brothers

Le Forum des passionnés de jeux d'histoire avec figurines, wargames et jeux de plateau


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Bibliothèque

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51 Re: La Bibliothèque le Sam 9 Juil - 10:45

Campagnes & Stratégies
Arnhem 1944 - Un pont trop loin ?



Présentation de l'éditeur

Lancée le 17 septembre 1944, l’opération « Market Garden » reste considérée comme la plus grande opération aéroportée de tous les temps. Le plan du maréchal Montgomery semble simple : s’emparer d’une série de ponts tout le long de l’itinéraire prévu pour le 30ème corps mécanisé britannique, à Eindhoven, Grave, Nimègue et Arnhem. Elaboré en à peine une semaine, ce plan qui a reconnu la faiblesse des forces allemandes en pleine retraite après le désastre de Falaise en août ne prend toutefois pas suffisamment en compte les renseignements fournis notamment par la Résistance hollandaise sur la présence de plusieurs unités SS dans le secteur d’opérations prévu. Mais est-ce là la seule raison de l’échec des blindés britanniques, le 25 septembre, à quelques kilomètres seulement de leur objectif final, le pont d’Arnhem, sur le Rhin inférieur, à 103 km de leur base d’attaque?

Dans ce livre qui paraît après le 70e anniversaire de « Market Garden » et qui constitue l’une des rares études récentes disponibles en français, l’auteur propose une réévaluation de cette opération sous l’angle du renseignement et de sa prise en compte (ou non) dans la planification opérationnelle, le tout dans le cadre d’une coalition marquée par les divergences entre Anglo-Saxons sur le meilleur endroit où porter le coup de grâce au Troisième Reich. Une attention particulière est portée à l’armée allemande. Sa déroute en Normandie a fait croire aux Anglo-Américains à tort que la Wehrmacht était incapable de reconstituer ses forces. Les planificateurs alliés ont donc trop sous-estimé la capacité de réaction allemande et les forces présentes dans les Pays-Bas. Une erreur classique pour qui sous-estime l’importance du renseignement dans une opération aussi risquée que « Market Garden » mais dont les chances de succès étaient loin d’être insignifiantes. Au final, n’aurait-il pas plutôt manqué une route supplémentaire au 30e corps pour atteindre son objectif final, le pont d’Arnhem ?

***

Pierre STREIT est historien de formation et travaille pour le ministère suisse de la Défense. Ancien officier professionnel, il a servi en tant qu’officier de milice (réserve) dans l’armée suisse. Directeur scientifique du Centre d’histoire et de prospective militaires à Lausanne, auteur de nombreux articles sur l’histoire militaire et la polémologie, il a rédigé plusieurs ouvrages, en relation avec l’histoire suisse ou encore l’histoire romaine, notamment Morat 1476 (Economica, 2e édition 2013) et dernièrement Morgarten 1315-2015 (éditions Cabédita).


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

52 Re: La Bibliothèque le Sam 9 Juil - 12:11

La collection a l'air très intéressante.
Je pense que je ne vais pas tarder à craquer What a Face
cheers

Voir le profil de l'utilisateur

53 Re: La Bibliothèque le Dim 31 Juil - 20:32



Présentation de l'éditeur :

Par D. van den Brink. 98 p illustrées de photos N&B et en couleur, 16,5 X 24 cm, broché.

Quelque peu oubliés entre les récits des assauts amphibies sur les plages d’Omaha et Utah Beach, et le prélude à la grande bataille de Normandie, les combats pour la libération de Carentan ont pourtant, par leur férocité, leur ampleur et leur importance, tous les atours d’une bataille majeure. Aux innombrables démonstrations de bravoure s’ajoutent une situation stratégique complexe, un siège marqué par de terrifiants bombardements terrestres et navals, et un second acte d’une violence inouïe singularisé par le clash aux accents titanesques entre une Task Force blindée américaine et une division de Panzer Grenadier SS. Les combats pour la libération de la ville entre paratrooppers américains et fallschirmjäger allemands, ont en effet, laissé place à un affrontement à grande échelle pour sa défense, et l’établissement d’une ligne de résistance sécurisée, prélude à la bataille de Normandie. Carentan conserve encore aujourd’hui nombre de lieux indissociablement liés à l’histoire de la 101st Airborne Division et à celle des forces aéroportées américaines, Brévands, la Barquette, Purple heart’s lane, Bloody Gully, Bloody Gulch, la colline 30… Les hommes qui y ont combattu, y ont souffert et y ont laissé la vie, demeurent dans la mémoire collective des Normands de Carentan, les héros aux visages triomphants des G.I’.s de 1944. L’auteur, Denis van den Brink est un spécialiste de l’arme parachutiste américaine de la Seconde Guerre mondiale. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages comme « Les Paras de la 82nd Airborne » et des traductions des livres du spécialiste américain de la 101st Airborne, Mark Bando.

Arrow Arrow Arrow    Editions Régi'Arm - Carentan la bataille juin 1944


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

54 Re: La Bibliothèque le Mar 16 Aoû - 17:13

La campagne d'Allemagne - Printemps 1945 de Pierre Dufour aux éditions Grancher



Présentation de l'éditeur :
Plus qu'une aventure militaire de grande envergure menée par la 1ère armée française, la campagne d'Allemagne est avant tout une opération politique menée conjointement par le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny pour redonner à la France son rang de grande puissance et conquérir un secteur d'occupation en Allemagne. Le déroulement de cette campagne peut paraître confus mais il répond au souci permanent du général de Lattre de participer à l'invasion malgré les réticences des Américains et, une fois dans le pays, d'occuper un territoire le plus grand possible. Hormis Karlsruhe, Stuttgart et Ulm, qui là encore représentent des victoires au service de la politique de redressement de la France, la destruction de l'ennemi est subordonnée aux gains de terrain des unités au contact de l'ennemi. Menée dans le droit fil de l'épopée napoléonienne par le général de Lattre de Tassigny, la campagne d'Allemagne a permis la conquête d'un secteur d'occupation de 80 000 kilomètres carrés représentant le Pays de Bade, le Palatinat et le Wurtemberg et amené la France à la table des vainqueurs le 8 mai 1945 à Berlin.
Biographie de l'auteur :
Pierre Dufour s'engage dans la Légion étrangère en 1972 et devient secrétaire de rédaction du journal "Képi Blanc" jusqu'en 1988. Auteur de nombreux ouvrages d'histoire militaire et de monographies régimentaires, il collabore à plusieurs revues dont "Historia".


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

55 Re: La Bibliothèque le Jeu 22 Sep - 22:14

Hello les BOBs
J'ai vu que ce livre est à nouveau disponible.
Le connaissez-vous ?



cheers

Voir le profil de l'utilisateur

56 Re: La Bibliothèque le Ven 23 Sep - 0:27

Oui, Michel me l'avait prêté. Il est bien.


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

57 Re: La Bibliothèque le Mer 5 Oct - 20:44

Au éditions Historic'one





Présentation de l'éditeur :
La guerre des Gaules est un événement majeur de l'histoire de l'Occident. Il est donc étonnant que l'histoire des hommes qui ont mené cette conquête ait aussi peu intéressé les historiens du passé. Heureusement, les premières fouilles archéologiques, initiées par Napoléon III, ont permis d'approfondir notre connaissance de cette période, limitée jusqu'alors aux sources écrites antiques, et de préciser notre image des hommes de César. Néanmoins, la représentation de cette armée s'est longtemps limitée au seul légionnaire. Or nous savons que de nombreux Gaulois, « alliés de Rome » et des mercenaires aux origines diverses ont contribué aux succès des aigles romaines. César lui-même les mentionne dans ses écrits. Désormais, grâce aux récentes  découvertes archéologiques et aux nouvelles analyses des textes anciens, nous avons une vision plus exacte de l'armée césarienne. À travers une vaste synthèse enrichie d'une  iconographie originale et d'une série de planches inédites d'une exceptionnelle précision, les auteurs abordent tous les aspects de la vie quotidienne des hommes qui composèrent cette armée.

http://www.historic-one.com/index.htm


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

58 Re: La Bibliothèque Aujourd'hui à 12:16

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum