Band of Brothers

Le Forum des passionnés de jeux d'histoire avec figurines, wargames et jeux de plateau

Dans le jeu, il y'a deux sortes de joueurs : Ceux qui critiquent les règles, les amendent ou les restreignent pour masquer leurs incompétences sur le terrain à gérer l'ingérable. Ceux qui par leurs talents trouvent des solutions tactiques face à chaque défi (parfois dans la douleur de la défaite). Cpt. Miller

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Bibliothèque

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51 Re: La Bibliothèque le Sam 9 Juil - 10:45

Campagnes & Stratégies
Arnhem 1944 - Un pont trop loin ?



Présentation de l'éditeur

Lancée le 17 septembre 1944, l’opération « Market Garden » reste considérée comme la plus grande opération aéroportée de tous les temps. Le plan du maréchal Montgomery semble simple : s’emparer d’une série de ponts tout le long de l’itinéraire prévu pour le 30ème corps mécanisé britannique, à Eindhoven, Grave, Nimègue et Arnhem. Elaboré en à peine une semaine, ce plan qui a reconnu la faiblesse des forces allemandes en pleine retraite après le désastre de Falaise en août ne prend toutefois pas suffisamment en compte les renseignements fournis notamment par la Résistance hollandaise sur la présence de plusieurs unités SS dans le secteur d’opérations prévu. Mais est-ce là la seule raison de l’échec des blindés britanniques, le 25 septembre, à quelques kilomètres seulement de leur objectif final, le pont d’Arnhem, sur le Rhin inférieur, à 103 km de leur base d’attaque?

Dans ce livre qui paraît après le 70e anniversaire de « Market Garden » et qui constitue l’une des rares études récentes disponibles en français, l’auteur propose une réévaluation de cette opération sous l’angle du renseignement et de sa prise en compte (ou non) dans la planification opérationnelle, le tout dans le cadre d’une coalition marquée par les divergences entre Anglo-Saxons sur le meilleur endroit où porter le coup de grâce au Troisième Reich. Une attention particulière est portée à l’armée allemande. Sa déroute en Normandie a fait croire aux Anglo-Américains à tort que la Wehrmacht était incapable de reconstituer ses forces. Les planificateurs alliés ont donc trop sous-estimé la capacité de réaction allemande et les forces présentes dans les Pays-Bas. Une erreur classique pour qui sous-estime l’importance du renseignement dans une opération aussi risquée que « Market Garden » mais dont les chances de succès étaient loin d’être insignifiantes. Au final, n’aurait-il pas plutôt manqué une route supplémentaire au 30e corps pour atteindre son objectif final, le pont d’Arnhem ?

***

Pierre STREIT est historien de formation et travaille pour le ministère suisse de la Défense. Ancien officier professionnel, il a servi en tant qu’officier de milice (réserve) dans l’armée suisse. Directeur scientifique du Centre d’histoire et de prospective militaires à Lausanne, auteur de nombreux articles sur l’histoire militaire et la polémologie, il a rédigé plusieurs ouvrages, en relation avec l’histoire suisse ou encore l’histoire romaine, notamment Morat 1476 (Economica, 2e édition 2013) et dernièrement Morgarten 1315-2015 (éditions Cabédita).


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

52 Re: La Bibliothèque le Sam 9 Juil - 12:11

La collection a l'air très intéressante.
Je pense que je ne vais pas tarder à craquer What a Face
cheers

Voir le profil de l'utilisateur

53 Re: La Bibliothèque le Dim 31 Juil - 20:32



Présentation de l'éditeur :

Par D. van den Brink. 98 p illustrées de photos N&B et en couleur, 16,5 X 24 cm, broché.

Quelque peu oubliés entre les récits des assauts amphibies sur les plages d’Omaha et Utah Beach, et le prélude à la grande bataille de Normandie, les combats pour la libération de Carentan ont pourtant, par leur férocité, leur ampleur et leur importance, tous les atours d’une bataille majeure. Aux innombrables démonstrations de bravoure s’ajoutent une situation stratégique complexe, un siège marqué par de terrifiants bombardements terrestres et navals, et un second acte d’une violence inouïe singularisé par le clash aux accents titanesques entre une Task Force blindée américaine et une division de Panzer Grenadier SS. Les combats pour la libération de la ville entre paratrooppers américains et fallschirmjäger allemands, ont en effet, laissé place à un affrontement à grande échelle pour sa défense, et l’établissement d’une ligne de résistance sécurisée, prélude à la bataille de Normandie. Carentan conserve encore aujourd’hui nombre de lieux indissociablement liés à l’histoire de la 101st Airborne Division et à celle des forces aéroportées américaines, Brévands, la Barquette, Purple heart’s lane, Bloody Gully, Bloody Gulch, la colline 30… Les hommes qui y ont combattu, y ont souffert et y ont laissé la vie, demeurent dans la mémoire collective des Normands de Carentan, les héros aux visages triomphants des G.I’.s de 1944. L’auteur, Denis van den Brink est un spécialiste de l’arme parachutiste américaine de la Seconde Guerre mondiale. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages comme « Les Paras de la 82nd Airborne » et des traductions des livres du spécialiste américain de la 101st Airborne, Mark Bando.


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

54 Re: La Bibliothèque le Mar 16 Aoû - 17:13

La campagne d'Allemagne - Printemps 1945 de Pierre Dufour aux éditions Grancher



Présentation de l'éditeur :
Plus qu'une aventure militaire de grande envergure menée par la 1ère armée française, la campagne d'Allemagne est avant tout une opération politique menée conjointement par le général de Gaulle et le général de Lattre de Tassigny pour redonner à la France son rang de grande puissance et conquérir un secteur d'occupation en Allemagne. Le déroulement de cette campagne peut paraître confus mais il répond au souci permanent du général de Lattre de participer à l'invasion malgré les réticences des Américains et, une fois dans le pays, d'occuper un territoire le plus grand possible. Hormis Karlsruhe, Stuttgart et Ulm, qui là encore représentent des victoires au service de la politique de redressement de la France, la destruction de l'ennemi est subordonnée aux gains de terrain des unités au contact de l'ennemi. Menée dans le droit fil de l'épopée napoléonienne par le général de Lattre de Tassigny, la campagne d'Allemagne a permis la conquête d'un secteur d'occupation de 80 000 kilomètres carrés représentant le Pays de Bade, le Palatinat et le Wurtemberg et amené la France à la table des vainqueurs le 8 mai 1945 à Berlin.
Biographie de l'auteur :
Pierre Dufour s'engage dans la Légion étrangère en 1972 et devient secrétaire de rédaction du journal "Képi Blanc" jusqu'en 1988. Auteur de nombreux ouvrages d'histoire militaire et de monographies régimentaires, il collabore à plusieurs revues dont "Historia".


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

55 Re: La Bibliothèque le Jeu 22 Sep - 22:14

Hello les BOBs
J'ai vu que ce livre est à nouveau disponible.
Le connaissez-vous ?



cheers

Voir le profil de l'utilisateur

56 Re: La Bibliothèque le Ven 23 Sep - 0:27

Oui, Michel me l'avait prêté. Il est bien.


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

57 Re: La Bibliothèque le Mer 5 Oct - 20:44

Au éditions Historic'one





Présentation de l'éditeur :
La guerre des Gaules est un événement majeur de l'histoire de l'Occident. Il est donc étonnant que l'histoire des hommes qui ont mené cette conquête ait aussi peu intéressé les historiens du passé. Heureusement, les premières fouilles archéologiques, initiées par Napoléon III, ont permis d'approfondir notre connaissance de cette période, limitée jusqu'alors aux sources écrites antiques, et de préciser notre image des hommes de César. Néanmoins, la représentation de cette armée s'est longtemps limitée au seul légionnaire. Or nous savons que de nombreux Gaulois, « alliés de Rome » et des mercenaires aux origines diverses ont contribué aux succès des aigles romaines. César lui-même les mentionne dans ses écrits. Désormais, grâce aux récentes  découvertes archéologiques et aux nouvelles analyses des textes anciens, nous avons une vision plus exacte de l'armée césarienne. À travers une vaste synthèse enrichie d'une  iconographie originale et d'une série de planches inédites d'une exceptionnelle précision, les auteurs abordent tous les aspects de la vie quotidienne des hommes qui composèrent cette armée.


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

58 Re: La Bibliothèque le Sam 2 Sep - 22:47

Le CFFH réédite les planches Ancien régime de Monsieur Rigo. On y trouve une partie des planches déjà publiées dans la revue mais aussi des inédites. La première partie comprend 30 planches couleur et le texte explicatif. il sera disponible sur le site du Cffh ou en commande au secrétariat au prix de 16 euros.

Cliquez sur le lien ci-dessous  Arrow Arrow Arrow





_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

59 Re: La Bibliothèque le Lun 2 Oct - 21:09

Un superbe livre rempli de planches d'uniformes des armées de la seconde guerre mondiale.

Excellent Exclamation Exclamation Exclamation
cheers

Voir le profil de l'utilisateur

60 Re: La Bibliothèque le Mar 3 Oct - 8:59

Pour compléter ton info Dom, il y a aussi dans la même collection, les tomes suivant :










_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

61 Re: La Bibliothèque le Mar 3 Oct - 20:25

Spécial "Aventure mexicaine"

Au éditions Historic'one  Arrow  Arrow  Arrow    http://www.historic-one.com/

En 1861, Napoléon III organise l’expédition du Mexique qui amène au pouvoir l’empereur Maximilien d’Autriche et son épouse Charlotte de Belgique. Malgré sa neutralité, la Belgique décide de former une légion de volontaires qui doivent servir de gardes de l’Impératrice à Mexico. À l’appui des journaux de l’époque, ce premier volume raconte l’histoire de l’enrôlement de cette légion et le voyage jusqu’à la lointaine Mexico de jeunes gens qui pour la plupart n’avaient jamais quitté leur bourgade.


Arrivée à Mexico, la Légion belge se lance dans l’expédition. Elle va participer à un certain nombre de petits combats et surtout traverser du Nord au Sud l’éphémère empire de Maximilien et de Charlotte dans des marches interminables. Au cours des affrontements, les Belges, officiers comme soldats, vont faire preuve de bravoure face à un ennemi en permanent surnombre. Atteint par les maladies autant que par les balles, un peu plus de la moitié du contingent seulement regagnera la Belgique en 1867, dans l’indifférence de leur patrie.



Dernière édition par Olaf le Mar 3 Oct - 22:53, édité 1 fois


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

62 Re: La Bibliothèque le Mar 3 Oct - 20:54

Encore de belles trouvailles, merci Cricri king
cheers

Voir le profil de l'utilisateur

63 Re: La Bibliothèque le Sam 7 Oct - 23:23

Dom, voici les deux livres sur l'évolution des armes à feu du XIXe siècle dont je t'ai parlé cette après-midi.




_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

64 Re: La Bibliothèque le Dim 8 Oct - 0:43

Merci pour l'info Wink
cheers

Voir le profil de l'utilisateur

65 Re: La Bibliothèque le Sam 21 Oct - 22:26

Dans le viseur ...

Parution novembre 2017

Le 30 avril 1827, un entretien tendu entre le consul Pierre Deval et le dey Hussein, qui s’impatiente de ne pas voir la France lui rembourser une dette contractée durant le Directoire, se termine par un coup de chasse-mouches. Le blocus d’Alger répond à l’affront. Le 3 août 1829, le vaisseau Provence est pris pour cible par les batteries côtières. En réplique, une armée française de 37 000 hommes débarque dans la baie de Sidi-Ferruch le 14 juin 1830. Les janissaires et les tribus sont bousculés à Staoueli. Le fort l’Empereur est assiégé. Le roi Charles X et le général de Bourmont sont-ils motivés par le pharamineux trésor de la Casbah ? Ces représailles, que Polignac envisageait de confier au pacha d’Égypte, éradiquent quoiqu’il en soit la piraterie barbaresque et soldent l’imbroglio diplomatique.



Arrow Arrow Arrow    http://lemmeedit.com/

Arrow Arrow Arrow    https://www.facebook.com/collectionillustoria/


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

66 Re: La Bibliothèque le Dim 22 Oct - 12:23

La campagne de 1815 en détails. La série des Carnets de Campagne de 1815 est remarquable, car tous réunis, ils représentent la meilleure étude sur la campagne de Belgique de 1815.

Les éditions de la Belle Alliance










_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

67 Re: La Bibliothèque le Dim 22 Oct - 12:32

La deuxième partie reprend les 30 dernières planches de la fameuse série avec des gravures et portraits additionnels. 144 pages.

Club Français de la Figurine Historique



Olaf a écrit:
Le CFFH réédite les planches Ancien régime de Monsieur Rigo. On y trouve une partie des planches déjà publiées dans la revue mais aussi des inédites. La première partie comprend 30 planches couleur et le texte explicatif. il sera disponible sur le site du Cffh ou en commande au secrétariat au prix de 16 euros.
Cliquez sur le lien ci-dessous  Arrow Arrow Arrow



_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

68 Re: La Bibliothèque le Dim 22 Oct - 12:41

La campagne de l’armée française au Portugal en 1807-1808 fut la première invasion de ce pays par les troupes napoléoniennes. Sous les ordres du général Jean-Andoche Junot, ami personnel de Napoléon et candidat potentiel au maréchalat, après une dure traversée de l’Espagne, l’armée arriva enfin à Lisbonne, trop tard pour empêcher le départ de la famille royale. L’Empereur pouvait désormais réaliser son projet d’inclure le royaume lusitanien dans son orbite.
Dès les premiers jours, Junot, devenu duc d’Abrantès, chercha à se faire aimer et entreprit un vaste programme de réformes. Cependant, rien n’alla comme prévu. La domination française, qui s’accompagnait de contributions et d’exactions, exaspéra le peuple qui se révolta contre les envahisseurs. Les Anglais ne tardèrent pas à débarquer et à mener une campagne victorieuse contre les troupes françaises empêtrées dans d’innombrables difficultés. Après la bataille de Roliça, dans laquelle le général Delaborde fit montre des procédés tactiques que son adversaire, le futur duc de Wellington, utilisera avec succès dans les années à venir, les Britanniques remportèrent une grande victoire à Vimeiro, sans pouvoir l’exploiter. L’habileté diplomatique du général Kellermann permit aux Français de conclure un traité inespérément avantageux. Junot évitait ainsi la colère de Napoléon mais perdait sa chance de gagner un bâton de maréchal.
Première d’une longue série des campagnes des Français dans la péninsule Ibérique, l’expédition de 1807-1808 mérite que l’on s’y attarde. Moins connue que les guerres conduites par Napoléon en personne en Europe centrale, elle constitue un chaînon important dans l’histoire des campagnes militaires du Premier Empire.

Arrow  Arrow  Arrow    Editions Economica


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

69 Re: La Bibliothèque le Dim 22 Oct - 12:48

Dans le viseur ...

Arrow Arrow Arrow    Historic'One Editions








_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

70 Re: La Bibliothèque le Dim 22 Oct - 12:57

Dans le viseur ...

Présentation de l'éditeur :
Le 24 juin 1812, alors que la Grande Armée commence à traverser le Niémen, Napoléon fait appeler le duc de Vicence, son grand écuyer qui avait été son ambassadeur à Saint-Pétersbourg jusqu'en mai de l'année précédente, et lui pose "plusieurs questions sur la Russie, sur la manière de vivre des habitants, sur les ressources qu'offrent les villes et villages, sur l'état des routes. Il me demanda si le paysan avait de l'énergie, s'ils étaient gens à s'armer comme les Espagnols et à former des bandes, enfin si je croyais que l'armée se fût retirée et lui livrât Vilna sans donner une bataille. Il parut la désirer beaucoup."
Les réponses à ces questions viennent très vite, au fur et à mesure de l'avancée de l'armée française. Début août, "dix jours après l'arrivée à Vitebsk, il fallait déjà envoyer chercher la subsistance des chevaux jusqu'à dix et douze lieues. Partout, les habitants qui n'avaient pas fui étaient en armes ; on ne trouvait, par conséquent, aucun moyen de transport. On exténuait, pour aller chercher des vivres, des chevaux qui avaient besoin de repos et on les exposait, ainsi que les hommes, à être pris par les cosaques ou massacrés par les paysans, ce qui arrivait souvent."
Au grand dépit de l'Empereur qui a conçu la plus puissante des armées qu'il avait jamais commandées pour remporter des batailles régulières, l'ennemi se dérobe et ne se montre que rarement. A la place de l'armée russe qui continue de se replier, la Grande Armée est harcelée par des patrouilles isolées, souples et mobiles, qui ne s'en prennent qu'à des convois ou des détachements séparés du gros des forces, compliquent ses communications et son ravitaillement, espionnent et renseignent l'état-major russe. Puis, progressivement, ce que craignait Napoléon devient une réalité : les paysans eux-mêmes, encouragés par les partisans qui les encadrent, prennent les armes contre l'envahisseur qui avance désormais sur une terre où tout lui est hostile.
Bien vite, pour les Français et leurs alliés, cet ennemi multiforme et furtif devient le "cosaque" que dénoncent tous les récits de la campagne. Mais, si les mémoires des combattants donnent beaucoup de détails sur les faits d'armes et les combats, on sait fort peu de choses sur cet aspect déterminant de l'expédition de Russie. C'est ce que nous avons voulu présenter dans ce numéro de Gloire & Empire qui est consacré non pas aux batailles de 1812 mais à la "petite guerre" menée avec efficacité par les partisans, les milices et, plus globalement, les paysans russes. Cette guerre populaire a largement contribué à l'9émergence de la nation russe qui, pour cette raison, continue encore aujourd'hui à commémorer cette guerre patriotique.
Nous espérons que vous aurez plaisir à partager avec nous ces récits surprenants, souvent inédits en France, qui traitent d'un aspect largement méconnu de la campagne de Russie. Nous souhaitons que ce dossier, mais aussi toutes les rubriques habituelles qui composent votre Gloire & Empire, vous permettront de faire de nouvelles découvertes. Bonne lecture !

Arrow  Arrow  Arrow    Le livre chez vous


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

71 Re: La Bibliothèque le Dim 22 Oct - 13:02

Dans le viseur ...



Parution février 2018

Résumé
La conquête du Caucase a été l’une des principales entreprises coloniales de l’empire de Russie. En un peu moins d’un siècle (des années 1770 aux années 1860), les Russes ont refoulé Ottomans et Persans et subjugué les nombreux peuples de la région, souvent au prix de durs combats. La phase la plus intense de la conquête, la « Grande Guerre du Caucase », les a opposés entre 1816 à 1864 d’une part aux Thétchènes et Daghestanais fanatiques de l’imam Chamil, d’autre part aux aristocratiques tribus tcherkesses des rives de la mer Noire. Ce fascicule relate l’histoire haute en couleurs du long conflit caucasien, aux conséquences encore sensibles aujourd’hui. Il présente les remarquables traditions guerrières des « Montagnards » et leur influence sur l’armée russe.

Biographie de l’auteur
Iaroslav Lebedynsky est un historien français d’origine ukrainienne, spécialiste des anciennes cultures des steppes eurasiatiques et du Caucase. Il enseigne l’histoire de l’Ukraine à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) à Paris. Il a déjà publié plusieurs fascicules dans la collection Illustoria dont Les guerres d’indépendance de l’Ukraine, 1917-1921 (2016).

Arrow Arrow Arrow    Lemmit Edit


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum