Band of Brothers

Le Forum des passionnés de jeux d'histoire avec figurines, wargames et jeux de plateau

Dans le jeu, il y'a deux sortes de joueurs : Ceux qui critiquent les règles, les amendent ou les restreignent pour masquer leurs incompétences sur le terrain à gérer l'ingérable. Ceux qui par leurs talents trouvent des solutions tactiques face à chaque défi (parfois dans la douleur de la défaite). Cpt. Miller

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Bibliothèque

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

1 La Bibliothèque le Jeu 4 Oct - 13:56

A l'image du Kiosque lancé à l'initiative de Olaf ... Very Happy Very Happy Very Happy ... Je vous propose cet espace pour partager nos idées de lectures ... Idea Idea Idea

Pour montrer l'exemple ... Je partirai, une fois n'est pas coutume, sur un ouvrage WWII dévoré il y a quelque temps en une semaine :

La bataille de France jour après jour / Mai - Juin 1940 de Dominique Lormier :



... Viens récemment de paraître du même auteur, chez le même éditeur :

La libération de la France jour après jour / Juin 1944 - Mai 1945 :



... Au regard de la bonne expérience de lecture du premier ouvrage cité ... Ce second va bientôt faire partie de ma Bibliothèque ... Idea Idea Idea

Wink



Dernière édition par Cpt Miller le Dim 14 Oct - 13:14, édité 1 fois


_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com

2 Re: La Bibliothèque le Ven 5 Oct - 18:11

Pour inspirer vos mises en couleurs :



Il est possible de le feuilleter partiellement en ligne ici (lien vers Amazon : sur le site, cliquez sur la couv. pour feuilleter) :

Le Grand Livre de la Peinture sur Figurines - Feuilleter sur Amazon




Idem pour feuilleter sur Amazon :

Le grand livre des Armées : Peintures sur figurines - Feuilleter sur Amazon

Wink



Dernière édition par Cpt Miller le Mar 14 Jan - 23:26, édité 1 fois


_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com

3 Re: La Bibliothèque le Ven 5 Oct - 21:00

La radio, reine des batailles  Question  Question  Question

Vous le saurez en lisant ce livre.  Idea  Idea  Idea



Au printemps 1940, les armées hitlériennes réussirent à infliger une défaite décisive en moins d'une semaine à l'armée française qui passait alors pour la première armée du monde.
Le généralissime Maurice Gamelin et son état-major ne réussirent nullement à reprendre l'initiative, une fois le front percé à Sedan, le 14 mai. Le système de commandement français montra alors au reste du monde sa carence à réagir à temps aux initiatives allemandes qui se manifestèrent sur l'ensemble du théâtre des opérations. Les comptes rendus arrivaient trop tard et les ordres insuffisamment coordonnés ne réussissaient pas à atteindre les unités en heure et en temps voulus.
Le système de commandement français semblait paralysé... L'auteur montre que si les principes de commandement enseignés par les doctrinaires français de l'entre-deux-guerres semblaient encore infaillibles en ce début de mois de mai 1940, ils n'allaient pas tarder à révéler leurs limites face aux réalités de la guerre nazie, marquée pour sa part, par la vitesse, la violence et l'innovation technologique, notamment en matière de systèmes d'information et de communication. Aux principes de l'Ecole de Guerre étaient opposés ceux de l'école de la guerre plus durs, plus réalistes et aux termes desquels notre pays subit l'une des défaites les plus lourdes de son histoire.



Dernière édition par Olaf le Mer 17 Déc - 19:07, édité 3 fois


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: La Bibliothèque le Dim 7 Oct - 18:21

Je vous conseil aussi la lecture de ce livre de la collection, "L'Histoire en Batailles" des éditions Tallandier.  Arrow



La bataille d’Hastings est une des plus importantes batailles du Moyen Âge. Elle mit aux prises près de 20 000 hommes, Anglais et Normands, durant toute la journée du samedi 14 octobre 1066 et se termina au coucher du soleil, lorsque le roi d’Angleterre, Harold, fut abattu par un commando de chevaliers normands.
Cette bataille n’est que le point final d’une vaste expédition d’embarquements et de débarquements à hauts risques. En moins d’un an, le duc Guillaume de Normandie parvint à rassembler une armée de 10 000 hommes, à faire armer une flotte d’un millier de navires pour transporter outre Manche toute son armée avec armes et bagages ainsi que les 4 000 chevaux de combat, sans compter les nombreux personnels d’intendance. Il attendit le moment favorable pour effectuer cette traversée, en faisant croire à son adversaire que l’absence de vent le retenait malgré lui sur le rivage.
Une fois débarqué, il obligea Harold à livrer la bataille décisive sur la colline de Senlac, à proximité du port d’Hastings. Laissant pour cela une position avantageuse au roi Harold, il se lança durant de longues heures à l’assaut de l’armée anglaise qui formait une véritable muraille humaine au sommet de cette colline. L’affrontement qui commença à 9 heures du matin ne se termina qu’à la nuit avec la mort d’Harold : ce fut une âpre bataille où il y eut des milliers de morts dans les deux camps. Longtemps indécise, la victoire revint aux Normands, malgré la résistance héroïque des Anglais. L’armée anglo-saxonne est anéantie.
Après Hastings et la mort d’Harold, tout est joué pour Guillaume. L’Angleterre est à sa merci, il ne lui reste plus qu’à se faire couronner le 25 décembre 1066 à Westminster. Pierre Bouet nous fait le récit haletant de cette bataille, immortalisée par la célèbre tapisserie de Bayeux, et qui marque un tournant de l’histoire de l’Angleterre qui devient alors définitivement normande.


Pierre Bouet est Maître de conférences honoraire de latin médiéval de l’Université de Caen et Directeur honoraire de l’Office universitaire d‘Etudes normandes de cette même université. Il est spécialisé dans l’historiographie de langue latine du royaume anglo-normand et du duché de Normandie.
"Passionnant Exclamation Exclamation Exclamation  "

Dans la même collection :  Arrow

Wagram, 5-6 juillet 1809
La bataille de Courtrai, 11 juillet 1302
La bataille d'Angleterre
Omaha Beach
Pearl Harbor
etc...



Dernière édition par Olaf le Mer 17 Déc - 19:10, édité 2 fois


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: La Bibliothèque le Dim 14 Oct - 18:02

Le dernier venu de la collection "Guerres napoléoniennes" des éditions Histoire & Collections

Le passage de la Bérézina - Une victoire dans la déroute



Présentation de l'éditeur :

La Bérézina présente, dans la mémoire française comme dans son inconscient, l’image d’un désastre sans précédent ni limites. Elle symbolise la chute irrémédiable d’une armée dans les ténèbres de la défaite et de l’anéantissement. L’imagerie populaire ou romantique a dépeint cet événement sous ses aspects les plus sombres,les plus terribles et les plus ahurissants.
Dans un premier temps, c’est une manoeuvre de diversion aux yeux de l’ennemi et de franchissement d’un obstacle linéaire majeur, une rivière. C’est l’oeuvre de pontonniers et de sapeurs qui vont bâtir, avec abnégation, courage et volonté, dans des conditions extrêmes, des ponts afin de permettre le passage des troupes. C’est un exploit technique auquel ces hommes, ces sans-grade, dirigés par des chefs volontaires et compétents, vont se livrer. Le plus souvent, au prix de leur vie. Dans un second temps, la Bérézina est une bataille. Elle est livrée sur les deux rives de la rivière. Au cours de cette bataille, s’affrontent des corps et des divisions aux effectifs et à la valeur variables.
Alors, la Bérézina, une victoire française ?
"De superbes livres surtout pour les planches d'uniformes."



Dernière édition par Olaf le Mer 17 Déc - 19:12, édité 2 fois


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: La Bibliothèque le Dim 14 Oct - 18:08

Les éditions Histoire & Collections sont toujours une mine d'or pour nous les fanas d'histoire ... Merci Olaf pour cette news.

Wink


_________________
Alex alias Cpt Miller

À la guerre, l'audace est le plus beau calcul du génie.
Voir le profil de l'utilisateur http://bandofbrothers.forumsgratuits.com

7 Re: La Bibliothèque le Lun 15 Oct - 13:33

Mon livre de chevet pour le moment c'est ça :



J'aime beaucoup Victor Davis HANSON, son écriture est agréable à lire et c'est très intéressant.

Voir le profil de l'utilisateur
effectivement un très bon ouvrage agréable à lire et qui lève le voile sur la réalitée de cette guerre antique assez méconnue qui a été d'une violence et d'une brutalité peu commune. Les athéniens, héros des guerres médiques, en furent les scélérats, mais leurs adversaires furent pas mal dans leur genre eux aussi.

SPQR

VAE VICTIS

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: La Bibliothèque le Lun 29 Oct - 20:20

Salut SPQR, Very Happy

Je t'ai déplacé le message au bon endroit. Laughing Laughing Laughing

lol!



Dernière édition par Olaf le Mar 30 Oct - 15:35, édité 1 fois


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

10 merci Olaf le Mar 30 Oct - 13:51

j'ai remarqué trop tard que je n'étais pas au bon endroit

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: La Bibliothèque le Dim 27 Jan - 20:27

Dans le viseur !!!




Présentation de l'éditeur :

Après la défaite de juin 1940, le gouvernement de Vichy s'emploie à reformer l'armée que l'occupant a bien voulu lui laisser. Au même moment, en Angleterre, le général de Gaulle tente de mettre sur pied une phalange de volontaires arrivant de tous les coins de l'Empire. Bientôt, les Américains, après l'opération Torch, fourniront, en Afrique du Nord., à l'armée française, le matériel, l'armement et les uniformes qui l'équiperont. Cette armée de la victoire s'illustrera en Italie, en France et de l'autre côté du Rhin pendant les trois dernières années de la Seconde Guerre mondiale. On retrouvera donc ici tous les uniformes de l’armée française de la Libération, de 1941 à 1945 : ceux de Londres, ceux équipés par les Etats-Unis, mais aussi les FFI, la gendarmerie, le personnel féminin...


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: La Bibliothèque le Ven 8 Mar - 21:32

Mon futur livre de chevet...



Présentation de l'éditeur :

Tome 2, Les batailles
La révolution politique et sociale de 1789 entraîne un bouleversement de l’art de la guerre, qui atteint sa pleine maturité sous Napoléon Ier. L’Empereur opère, en effet, la synthèse entre les théories des penseurs militaires du Siècle des lumières et les premières expériences de guerre des masses menées par les généraux de la République. Il est à l’origine de la guerre moderne.

La révolution militaire napoléonienne présente de façon inédite les innovations de la guerre napoléonienne et explique les victoires impériales. Grâce à une approche thématique et cartographique, le lecteur découvre les rouages de la machine de guerre de Napoléon et comprend les ressorts de ses manœuvres. À travers la correspondance de l’Empereur et les témoignages des combattants, le lecteur participe aussi aux travaux de l’état-major impérial, chevauche avec les aides de camp pour transmettre les ordres, marche au feu avec les grognards.

Les Batailles est le deuxième volume d’une tétralogie qui donne les clés des différentes composantes de la révolution militaire
napoléonienne.
________________

80 cartes et schémas tactiques, 22 encadrés



Dernière édition par Olaf le Mer 17 Déc - 19:15, édité 1 fois


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: La Bibliothèque le Lun 26 Aoû - 23:22

Olaf a écrit:Mon futur livre de chevet...



Tome 2

Très bon livre. Très complet, une référence pour qui veut en apprendre un peu plus sur les batailles du 1er Empire et le "coup d'oeil" de l'Empereur.
Absolument indispensable pour les stratèges de salon que nous sommes. Wink



Dernière édition par Olaf le Mer 17 Déc - 19:17, édité 1 fois


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: La Bibliothèque le Lun 2 Sep - 21:40

Les dernières parutions de chez HISTORIC'ONE Editions



http://www.historic-one.com/bataille/reims.htm



http://www.historic-one.com/bataille/cerisoles.htm



http://www.historic-one.com/bataille/chiclana.htm



http://www.historic-one.com/bataille/hondschoote.htm



http://www.historic-one.com/cliotheque/beaumont.htm



http://www.historic-one.com/cliotheque/legion1.htm



http://www.historic-one.com/cliotheque/legion2.htm

J'ai déjà lu (ou en attente de lecture) Embarassed  dans la collection "Les Batailles Oubliées" de cet éditeur : SPICHEREN 6 août 1870, LES QUATRE-BRAS 16 juin 1815, LIGNY 16 juin 1815, FLEURUS 26 juin 1794, LEERNES & COLLARMONT 22 août 1914, WAVRE & LE COMBAT DE NAMUR 18-21 juin 1815 et en hors collection EYLAU 8 février 1807.

Idea Idea Idea Ordres de batailles, cartes, iconographie, témoignages et une narration détaillée et vivante des évènements.Idea Idea Idea 

A signaler aussi, la réédition de :



Un classique que je découvre en ce moment...


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: La Bibliothèque le Ven 31 Jan - 15:02

En cours de lecture un livre conseillé et prêté par Alex V.




Présentation de l'éditeur :

Les armées occidentales actuellement engagées dans des conflits d'un type nouveau, face à un adversaire insaisissable, pourraient-elles s'inspirer de l'histoire des guerres révolutionnaires pour se sortir de l'impasse stratégique dans laquelle elles semblent installées ? L'influence du présent ouvrage sur la pensée militaire américaine relève du paradoxe : un Français disparu, inconnu dans son pays, est devenu une référence majeure pour la génération d'officiers de l'US Army aux prises avec les insurrections modernes. Dans son Contre-insurrection, théorie et pratique, rédigé au début de son exil américain, le lieutenant-colonel David Galula livre les leçons qu'il a tirées de sa longue pratique de ce type de conflit, de la chute de Tchang Kaï Chek à la guerre d'Algérie. Pour lui, la victoire des insurgés n'est pas une fatalité : en s'adaptant à la situation, le gouvernement de contre-insurrection peut s'assurer du soutien de la population, qui est la clé du succès. Son approche de la question est donc avant tout politique, sans recours systématique à la violence. Cette première parution en français du livre de Galula est l'occasion de relancer un débat dans lequel notre pays peut avoir toute sa place.



David Galula (1919-1968) est entré à Saint-Cyr à la veille de la deuxième guerre mondiale. Sa carrière militaire (1939-1963) fut d'une richesse exceptionnelle : il fut à la fois acteur sur les principaux champs de bataille de l'armée française du second conflit mondial et observateur éclairé des principales guerres révolutionnaires de la deuxième moitié du XXe siècle, notamment en Extrême-Orient. Chercheur associé à Harvard après son départ de l'armée, il a rédigé deux ouvrages* sur son expérience et sa conception du combat de contre-insurrection.
La communauté militaire américaine le considère aujourd'hui comme le principal stratège français du XXe siècle.
David Galula, le Clausewitz de la contre-insurrection ?


*


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: La Bibliothèque le Ven 11 Avr - 20:03

Publié en 1978 chez Fayard, « L'été rouge de Pékin » nous retrace au jour le jour le siège du quartier des légations à Pékin durant la révolte des Boxeurs entre juin et août 1900.



Présentation de l'éditeur :

Le 20 juin 1900, le baron Von Ketteler, ministre d'Allemagne à Pékin, est assassiné. Ce meurtre marque le début d'un siège qui va durer deux mois. Quelques centaines de diplomates, de missionnaires, de douaniers, de cheminots ou de commerçants sont assaillis par les fanatiques « Boxeurs », auxquels se joignent les réguliers des « Bannières mandchoues ». Dans son palais de la Cité interdite, l'impératrice douairière Ts'eu-hi s'est juré de faire exterminer tous les « Diables étrangers ». Les assiégés vivent dans des conditions atroces dues à la chaleur et à la famine. Et ils manquent d'armes... Le siège a réuni, dans le même camp investi, un flegmatique diplomate écossais aux immenses moustaches blondes, des Cosaques illuminés, un Irlandais coléreux devenu en un demi-siècle plus chinois que les Chinois, des vétérans de l'U.S. Marine Corps, des dizaines de prédicateurs, protestants encombrés de leur marmaille, des petits marins nippons avec un colonel samourai, une poignée de matelots italiens fous de témérité, des Allemands taciturnes et impitoyables, quelques séminaristes qui font le coup de feu pendant que leur évêque s'empare d'un canon, des Autrichiens (pour la plupart croates) et des Français (presque tous bretons) destinés à se battre côte à côte avec des volontaires, un hôtelier suisse débrouillard, de froids Scandinaves autour d'un pasteur dément, un vieil hidalgo espagnol, un consul hollandais solitaire, un chef d'orchestre portugais et même une cantatrice russe qui chante tous les soirs des airs d'opéra, tandis que sifflent les balles et les éclats d'obus. Près de la moitié des combattants alliés seront tués ou blessés. Mais, à la fin de l'après-midi du 14 août 1900, les assiégés de Pékin entendront soudain, au pied de la Muraille, le son aigre des cornemuses de l'Armée des Indes...


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: La Bibliothèque le Ven 11 Avr - 21:25

Ce livre est génial. Et ce serait bien de faire une table sur ce thème, non ?? Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: La Bibliothèque le Sam 12 Avr - 13:49

Voilà une excellente idée pour l'après Soudan...  Very Happy Very Happy Very Happy 


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: La Bibliothèque le Sam 12 Avr - 14:22

Chacun pourrait se faire une nation, il ne faudrait pas trop de figs chacun, car il s'agissait juste des garnisons des ambassades, aux effectifs réduits...
Bon, tout le monde va se battre pour faire des marins Français, mais bon... Very Happy 

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: La Bibliothèque le Dim 13 Avr - 18:13

Ben, moi je ferai l'italien comme dab...  Rolling Eyes Et surtout, ne donnez pas le rôle de Mc Donald à Claude... Il nous laisserait tous crever...  Very Happy  Very Happy  Very Happy 

 Wink


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: La Bibliothèque le Dim 13 Avr - 18:18

Eh oh ! C'est moi l'Italien de la bande ! Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: La Bibliothèque le Dim 13 Avr - 19:22

Partant,
par contre, j'ai du matos en 15mm.
Je suppose que l'on part sur du 25/28mm ?
Moi, je vais faire du Bersaglieri... Laughing 
seb

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: La Bibliothèque le Dim 13 Avr - 19:47

Ouais, faut qu'on se mette d'accord sur l'échelle...Vous avez l'air d'être tous à fond dans le 15...Moi, c'est 28mm, hein... Wink

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: La Bibliothèque le Dim 13 Avr - 22:01

T'inquiete... On a de la place pour les deux dans nos arsenaux...  Very Happy  Very Happy Very Happy


_________________
Christian alias Olaf le Normand 

"On se tue tous, on se retrouve au banquet d'Odin, et on parle d'autre chose !"
Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: La Bibliothèque le Lun 14 Avr - 9:11

Pour du 25/28mm, à part Old Glory,
il existe quoi ?
En sachant qu'il nous faut aussi des Boxers.
seb

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum